L’avance de fonds : Mécanismes et réalités – 3 –

complexité 5

Pour la mise en place du mécanisme d’avance de fonds, les organismes bancaires demandent entre 15 jours et 3 semaines de délai.

Pendant cette période, les tiers-payant ne sont plus encaissés sur le compte habituel du professionnel de santé mais sur le sous-compte technique dédié. Au bout du délai de mise en place, la 1ère avance est effectuée.

Ors, cette 1ère avance a été provisionnée pendant le délai de mise en place. L’organisme bancaire avance le règlement des télétransmissions du professionnel de santé, non avec une réelle avance de trésorerie mais avec les tiers payant déjà encaissés.

La banque prête donc au professionnel son propre argent, moyennant commission et taux d’intérêts variables………

L’avance de fonds : mécanismes et réalités – 1 –

Certains organismes bancaires et concentrateurs proposent une avance de fond de trésorerie.

Le principe consiste à régler, au pharmacien notamment, ses télétransmissions à J +1.

Pour cela, l’organisme bancaire devient concentrateur. En effet, il a besoin d’avoir les télétransmissions initiales pour effectuer les avances de trésorerie. Il a également besoin d’avoir le Retour Néomie pour effectuer les compensations financières entre les télétransmissions initiales et les règlements réels des organismes.

Ces compensations s’effectuent par l’intermédiaire d’un sous-compte technique. 2 comptes seront donc ouverts : 1 compte courant pour la trésorerie quotidienne, et 1 sous-compte technique pour les opérations d’avances et de virements des tiers-payants.

Pour ce service, l’organisme facturera des frais de mises en place, puis un honoraire basé sur le volume de télétransmission pour sa prestation de concentrateur.

Ensuite le service représentant ni plus ni moins que l’ouverture d’une ligne de crédit, les compensations entre les avances et les règlements réels seront soumis journalièrement à un taux nominal dont la caractéristique est d’être variable mensuellement. Le Taux est indexé sur le TNM : taux moyen mensuel des opérations entre banques sur le marché monétaire.

A ce taux est souvent ajouté une marge qui prend la forme d’un TEG, lui aussi variable dans le même proportion que le Taux nominal.

CIP 13

La suppression des vignettes est prévue au 01 Juillet 2013. Au profit de l’évolution des CIP à 13 chiffres.

D’autant que le déploiement de la version 1.40, indispensable à la télétransmission des codes CIP 13, continue sa progression (90 % des pharmacies à fin Mars 2013).

Opticiens & Tiers-Payant : quelques chiffres

Pour les opticiens, 25 % des demandes de prises en charge nécessitent une relance auprès des mutuelles complémentaires. Une fois la prise en charge accordée, 15 % d’entre-elles devront faire l’objet d’une nouvelle relance lors du règlement.

90 % des opticiens effe????????????ctuent le lettrage manuel de chaque dossier de Tiers-Payant.

Ils estiment le temps consacré à la gestion du Tiers-Payant à 6 h par semaine.

Mais ne pas pratiquer le Tiers-Payant leur ferait perdre 6 clients par mois, pour un manque à gagner de 16 % du CA annuel.

Source : Etude de la Centrale des Opticiens (CDO) – 2009 Gallileo Business Consulting.