L’avance de fonds : mécanismes et réalités – 2 –

Pour effectuer l’avance de fonds, l’organisme financier a besoin de devenir concentrateur. L’acheminement des télétransmissions est en effet indispensable au mécanisme d’avance.

Ors, dans un certain nombre de cas, le  professionnel de santé ne pourra pas récupérer l’intégralité du retour Noémie (appelé aussi RPH). Il est souvent constaté que les parts RC demeurent impayées malgré leurs paiements effectifs. L’anomalie vient d’une amputation d’une partie du RPH lors de l’exploitation du fichier par l’organisme financier.

Il faudra que le professionnel de santé solde manuellement les parts RC de ses factures. Ou qu’il exploite les bordereaux que l’organisme financier est sensé lui mettre à disposition, pour distinguer les règlements des vrais rejets des mutuelles.

Parfois, il peut s’agir de la part RO qui reste impayée.

 

innovation 2Certains organismes financiers présentent d’autres particularités. Ils présentent leur prestation comme une avance de fonds alors qu’il ne s’agit que d’un regroupement de virements.

Les virements de tiers-payant sont encaissés au fur et à mesure sur un sous-compte technique de l’organisme. Celui-ci effectuera 4 ou 6 virements par mois sur le compte courant du professionnels de santé. A la fin du mois, le professionnel aura 4 ou 6 lignes de crédit sur son relevé bancaire au lieu de 150 à 200 lignes.

Pour ce type de prestation, on pourra légitimement s’interroger sur leur utilité réelle.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s